Patrimoine

Quelques données sur notre commune

  • Population : 155 habitants  (au 1er janvier 2016)
  • Habitants : Lanriganais, Lanriganaises
  • Superficie  : 3.98 km2
  • Canton : Combourg
  • Arrondissement : Saint-Malo
  • Intercommunalité :  Communauté de Communes Bretagne Romantique
  • Région : Bretagne
----------------------------------------------------------

Localisation

La commune est située à une quarantaine de kilomètres au nord de Rennes et à une vingtaine de kilomètres à l’est-sud-est de Dinan. Elle est entourée par les villes de Combourg, Dingé et de Saint-Léger-des-Près.
Le bourg de la commune est traversé par la D 83.


Historique de Lanrigan

La première mention de la paroisse de Lanrigan date de 1070. Elle dépendait auparavant de celle de Combourg.

Le nom de la localité est attesté sous les formes Lanno Rigano au XIe siècle, Lanrigant en 1111, Sanrigan en 1116, Lanrigan au XIIe siècle.

En breton, le nom de la commune reste Lanrigan
Lanrigan est un toponyme issu de l’ancien breton lann « église » (breton moderne « lande (lande d’ermite, lieu consacré du village) », « ajonc »). Le second élément -rigan représente le nom d’un saint breton *Rican, non attesté (selon Joseph Loth).
Remarque : le mot brittonique lann s’est souvent confondu avec le mot lande d’origine gauloise et de sens proche. Le lieu-dit écrit Land’huan, Landehuan est un ancien Landuhan, c’est-à-dire une mécoupe du breton *Lann-duhan, le second élément étant peut-être un anthroponyme breton en Tud-.

La première mention de la paroisse de Lanrigan date de 1070. Elle dépendait auparavant de celle de Combourg

Vers 1080, la terre de Land’Huan (ou Landuhan) est donnée en fief par Jean Ier de Dol, seigneur de Combourg, à l’un de ses guerriers nommé Adam, fils d’Urvoi, qui en remet la moitié à l’abbaye Saint-Florent en Anjou. Cette dernière la transmet aux moines de l’abbaye de Dol (prieuré de l’Abbaye-sous-Dol). La paroisse de Lanrigan dépendait autrefois de l’ancien évêché de Saint-Malo

Vers 1080, la terre de Land’Huan (ou Landuhan) est donnée en fief par Jean Ier de Dol, seigneur de Combourg, à l’un de ses guerriers nommé Adam, fils d’Urvoi, qui en remet la moitié à l’Abbaye Saint-Florent en Anjou.Cette dernière la transmet aux moines de l’abbaye de Dol (prieuré de l’Abbaye-sous-Dol). La paroisse de Lanrigan dépendait autrefois de l’ancien évêché de Saint-Malo.

Source: Wikipédia


Le Château de Lanrigan

55191045[1]  

  


L’Eglise Saint-Martin

L’église Saint-Martin bâtie en 1902 par Arthur REGAULT

                                


La Chapelle de Land’huan

chapelle-lanrigan[1]

 La Chapelle de Land’huan est située à un carrefour de chemins, en bordure de la forêt de Bourgouët. Vous pouvez la découvrir en empruntant le sentier de randonnée balisé, mis en place il y a quelques années par la municipalité.

Sur un domaine appartenant au comte Jean 1er de Dol-de-Bretagne, des moines avaient défriché un bout de forêt qu’ils ont cultivé et ont créé ce qui pourrait être le 1er bourg de la commune.Pendant la Révolution, un prêtre célébrait la messe la nuit. Les spécialistes du patrimoine pensent qu’une abbaye avait été fondée dans ce secteur et détruite au début du second millénaire, la chapelle actuelle aurait été bâtie ensuite.

Les responsables paroissiaux organisent chaque 15 août un rendez-vous en l’honneur de Notre-Dame pour permettre aux intéressés de venir se recueillir et assister à une messe en plein air.


La Mairie :